«ATCHOUM!!» : Les allergies saisonnières – Par Renée Bazin, infirmière clinicienne

Aussi appelées rhinite allergique ou rhume des foins, les allergies saisonnières causent bien du désagrément à qui en souffre.

Quoique non-contagieuses, les allergies saisonnières sont extrêmement fréquentes (20 à 25% des Canadiens en sont atteints).

Périodes d’allergies saisonnières

  • Début printemps (mi-mars-fin-juin) : bouleaux, érables, peupliers
  • L’été (fin mai – mi-octobre) : graminés
  • L’automne (fin juillet à octobre) : herbes à poux

Les symptômes, les plus fréquents.

  • Écoulement ou congestion nasale.
  • Éternuements à répétition.
  • Toux.
  • Larmoiement, rougeurs dans les yeux.
  • Maux de tête.
  • Démangeaisons dans le nez, gorge, palais.
  • Maux de gorge.
  • Voix rauque.

Et plus encore…(les personnes atteintes de votre entourage sauront vous le dire!)

Conseils

  • Privilégiez les sorties très tôt le matin ou tard le soir et évitez de sortir lorsqu’il y a beaucoup de vent.
  • Gardez les fenêtres fermées.
  • Utilisez un climatiseur.
  • Portez des lunettes de soleil lors des sorties.
  • Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur.
  • Lavez vous souvent les cheveux et les mains (ils transportent le pollen).
  • Ne tondez pas vous-même la pelouse (ou du moins portez un masque).
  • Lavez fréquemment les draps de lit (et faire sécher à la sécheuse bien sûr) et utilisez une housse anti-acariens pour votre oreiller et matelas.
  • Vérifiez les prévisions pollen de votre région.

 

Traitement

Plusieurs traitements antihistaminiques en vente libre sont recommandés pour des soins de première ligne. Ces traitements sont faciles d’accès et très souvent des plus efficaces pour des symptômes légers à modérés.

Par contre, s’ils sont insuffisants ou vos symptômes sont plus graves ou vous avez des doutes sur le diagnostic, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre équipe médicale.