La maladie de Lyme au Québec: quelques précisions

par Renée Bazin, Bsc inf.

tique

Cette maladie, et surtout le mode de transmission de celle-ci, retient beaucoup l’attention du monde médical et même des médias et de la population puisqu’une réelle augmentation des cas contractés au Québec est observée.

 

Qu’est-ce que la maladie de Lyme?

 

La maladie de Lyme est une maladie bactérienne qui touche l’être humain et les animaux. La maladie causée par la bactérie Borrelia burgdorferi s’exprime par une grande diversité de symptômes selon la personne qui en est atteinte et est multi systémique et multi viscéral, c’est-à-dire que les symptômes peuvent toucher plusieurs systèmes ou organes de l’organisme. Il n’existe aucun vaccin pour prévenir cette maladie. Noter bien qu’aucune transmission n’est possible d’humain à humain ou d’animal infecté à humain.

 

Le mode de transmission

 

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique infectée. La «tique du chevreuil» ou la «tique à pattes noires» est la seule espèce à pouvoir transmettre la bactérie responsable de cette maladie au Québec.

 

On retrouve cet espèce dans les forêts, les sous-bois et les herbes hautes. La tique ne saute pas et ne se laisse pas tomber. Elle s’accroche à l’humain lorsque celui-ci frôle la végétation. Le temps de contact sera déterminant dans la contraction de l’infection. Le risque de contracter la maladie est faible si la tique reste accrochée moins de 24h. Par contre, les risques augmentent considérablement lorsque le contact va au-delà de 48h. Prendre note que la tique se nourrie du sang humain pendant 24 à 48h avant de se laisser tomber.

 

Surveillance des tiques au Québec

 

L’Institut Nationale de santé publique du Québec (INSPQ) effectue de la surveillance des tiques et répertorie les cas déclarés de maladie de Lyme au Québec. Ainsi l’INSPQ travaille depuis 2014 à coordonner un programme de surveillance afin d’identifier les lieux plus à risque et de déterminer les mesures préventives à appliquer.

 

Voici les régions où les personnes sont plus susceptibles d’être en contact avec une tique infectée: une grande partie de la Montérégie, le nord et l’ouest de l’Estrie, le sud-ouest de la région Mauricie-et-Centre-du-Québec et le sud-ouest de l’Outaouais.

 

Observations à faire

 

Les symptômes de la maladie apparaissent dans les 3 à 30 jours suivant une morsure de tique infectée.

 

  • Érythème migrant: 70 à 80% des personnes infectées présentent une rougeur qui s’agrandit autour du site de la piqûre. Indolore et ayant un diamètre de plus de 5 cm et persistant au-delà de 3 jours;
  • Raideur à la nuque;
  • Douleurs musculaires et aux articulations;
  • Maux de tête;
  • Fièvre

 

Lors d’une consultation médicale, précisez à votre équipe de soins la région que vous avez visité, les symptômes que vous présentez et le nombre de jours passés depuis votre piqûre de tique ainsi que les zones affectées par les piqûres.

Le traitement sera alors précisé par votre médecin.

 

UNE TIQUE, DES SOINS

 

  1. Retirez la tique aussitôt vue.
  2. Utilisez une pince (évitez d’utiliser vos doigts ou vos ongles). Saisir la tique le plus près de la peau, sans presser l’abdomen, et tirer FERMEMENT.
  3. Garder la tique dans un contenant hermétique, tel un contenant de médicament vide, et amener le contenant à votre équipe médicale pour des fins d’analyse.
  4. Bien nettoyer votre peau avec de l’eau et du savon.

 

Nous vous conseillons donc d’être vigilants lors de vos promenades en forêts et d’appliquer les mesures de prévention usuelles (vêtements longs, souliers fermés, crème DEET, utiliser les sentiers) et ajouter une observation de votre peau. Ceci dit, vos activités de plein-air ne devraient pas être compromises par ces avertissement, soyez seulement plus vigilants.

 

L’équipe Médicina.

 

Sources: www.professionsante.ca (juin 2017)
Portail santé mieux-être du MSSS: http://sante.gouv.qc.ca (juillet 2017)
Source photo: https://canlyme.com/fr/mesures-preventives-contre-la-maladie-de-lyme/identification-des-tiques/