Le TDAH, qu’est-ce que c’est? Qu’en est la cause? Par Renée Bazin, infirmière clinicienne

Que ce soit en famille ou avec nos amis, nous avons, sans doute, un jour ou l’autre discuté du TDAH. Ces discussions s’en suivent inévitablement d’un débat de valeurs parfois bien injustifié. Alors qu’en est-il exactement du trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité? Quelqu’un vous l’a déjà bien expliqué? Si oui, cette capsule vous rafraîchira la mémoire et si non, voilà une bonne occasion de poursuivre votre lecture! Tout d’abord, on définit le TDAH comme étant un trouble neurologique amenant des difficultés au niveau de l’attention, de l’impulsivité et/ou de l’hyperactivité. Tout est une question de fonctionnement au niveau des neurones et des neurotransmetteurs (petits messagers chimiques qui permettent la transmission des informations entre deux neurones.)

Dans le cas d’un TDAH, il y a diminution des messagers donc diminution des informations transmises. En m’inspirant du discours de Dre Annick Vincent, je comparerais le cerveau d’une personne atteinte de TDAH à un réseau routier. Le cerveau d’une personne atteinte de ce trouble présente un mauvais fonctionnement du contrôle et de l’inhibition de certains comportements. Imaginez donc une route avec un manque de signalisation et de feux de circulation et des voitures avec un mauvais système de démarrage et de freinage. La route est en bon état, on va se rendre à destination mais ce sera un peu plus long et quelque peu différent!

Différent, voilà le bon mot, le fonctionnement du cerveau est différent! Il existe trois sortes de TDAH :

1-TDAH combiné : inattention/hyperactivité/impulsivité 50-75%

2-TDAH à prédominance inattentive 20-30%

3-TDAH à prédominance hyperactive-impulsivité <15%

Quelles sont les causes?

La cause exacte, selon plusieurs études, reste inconnue. Elles sont d’odre génétique. Il est reconnu que le TDAH peut être plus héréditaire que la taille ou encore la couleur des yeux! Plus rarement, les causes peuvent aussi être environnementales (prématurité, alcool, drogue). Puis finalement, il peut aussi y avoir des causes biologiques tel un déséquilibre des substances chimiques qui font circuler les signaux. Et l’éducation dans tout ça? L’éducation offerte par les parents peut vraisemblablement teinter l’expression et l’évolution du TDAH. Par exemple, un manque de soutien et de stratégie peut exacerber certains comportements (anxiété, atteinte de l’estime de soi, opposition, délinquance).

Vous comprendrez donc qu’il n’y a pas de lien direct entre l’origine du trouble et la famille de la personne atteinte. Un prochain article suivra, notamment sur les symptômes et le dépistage! Notez bien que cette capsule se veut simplifiée et a pour but de vous offrir une piste d’information vulgarisée sur le sujet! Si le sujet vous intéresse davantage, je vous invite à visiter le site internet : www.attentiondeficit-info.com ou encore les livres de Dre Annick Vincent : Mon cerveau a besoin de lunette et/ou Mon cerveau a encore besoin de lunette.

À bientôt!